Agir pour rester optimiste

Malheur à moi, je suis d’une génération qu’on a dite perdue, sacrifiée : la génération X. Prise en étau entre les baby-boomers, accusés d’avoir tout pris sans rien donner et de vouloir en plus partir avec la caisse (de retraite), et la jeune génération, qu’on dit si formidable et qu’on admire avec une telle béatitude[1].

Malédiction! Je parle français dans un monde où l’utilisation de cette langue recule sans cesse, à cause de notre propre inaction. En plus, je suis fier de ma langue et je la défends, ce dont une partie des francophones a honte, sous prétexte de modernisme et d’ouverture d’esprit, qui cachent en fait un colonialisme et une lâcheté inassumés.

Calamité! J’exerce la traduction, une profession à laquelle on s’intéresse parce qu’il y a de l’argent à faire, pas parce que la communication entre les êtres et la diversité linguistique (comme toutes les diversités) sont garantes de la survie de notre espèce. Lire la suite

Publicités

Plaidoyer pour la valorisation de la traduction technique

Qu’est-ce que la traduction technique au juste? Son appellation même est confuse. Wikipédia affirme « qu’elle reste un mystère pour le grand public », mais l’expérience m’a montré qu’elle le reste aussi pour nombre de traducteurs et de clients!

J’ai débuté dans la profession par la traduction technique. Compte tenu de mon bagage (diplôme universitaire en génie et expérience pratique), c’était logique. Bien que j’aie maintenant élargi mon champ de compétences, elle reste un domaine que je connais bien et la dévalorisation injustifiée dont elle fait l’objet m’agace.

Définissons la traduction technique
D’abord, pour clarifier les choses, ce que j’entends par traduction technique, c’est la traduction technologique : électricité, télécommunications, aéronautique, industrie, ingénierie, etc. Pour moi, les autres domaines non généralistes, comme la comptabilité et l’agronomie, relèvent de la traduction spécialisée, dont la traduction technique est une branche. Lire la suite

Automated Translation (Part II)

Translation memories (TM): the reality
Although these programs may be called translation memories, some of them are designed with the manager in mind more than the translator.

Since TMs allow the user to instantly find parts of previous translations, it can be tempting to use them to automatically translate parts of a text and just give the rest to a translator (which some translators call “translating the holes”). This might sound like a good idea, but a word of caution: if you don’t know how to use the tool properly, the consequences can be disastrous.
Lire la suite

Automated Translation (Part I)

Automated translation continues to be afflicted by a major problem despite its increasingly popularity: if you’re not an expert, you don’t really know how to use it or what exactly it can do.

Moreover, two forms of automated translation must first be differentiated. They are often mistaken one for the other even though they operate very differently and do not have the same purpose: computer-assisted translation and machine translation.
Lire la suite

Customers’ Corner

When you’re in business, you should take care of your customers. Not only because without them, we would not be paid, of course, but also because building a great relationship can be incredibly rewarding on a human level. And when you stop and think about it, we work for our customers.

This topic is then mainly meant for those of you who call upon translators, but I do hope that any curious person will find it interesting. Here is what I would like to share with you:

  • Essential information about translation: Why should I ask for translation? What’s the truth about translation? How can I get more for my money? What can a translator do for me?
  • A platform for setting straight the conventional (and often incorrect) assumptions about translation and translators.
  • A place to share language-related tips.

Feel free to tell me about your experience with translation, your relationship with your translators, and what you would like them to offer you.

My goal is to help you better understand translation and those who do it so that you can fully take advantage of what they have to offer.

La traduction automatisée (4e et dernière partie)

J’ai eu la chance d’assister à une démonstration de Portage, le projet de traduction automatique statistique du Centre national de recherches du Canada, et ce que j’ai vu m’a réellement étonné. Même si les traductions n’étaient pas directement publiables, on était bien loin des piteux résultats d’il y a quelques années.

Cependant, cette initiative n’est pas tout à fait représentative de ce que peut faire un logiciel de traduction automatique, car elle a bénéficié de conditions très favorables.
Lire la suite

La traduction automatisée (3e partie)

La traduction automatique (TA)
La traduction automatique, ou traduction machine, s’effectue sans intervention humaine. Il existe deux grands concepts[1] : la traduction automatique basée sur des règles et la traduction automatique statistique. Quoique certains systèmes utilisent également une combinaison de ces modèles (systèmes mixtes).
Lire la suite